Les chiens et chats américains sont, eux aussi, trop gros !

Publié le par DIJON

Visuel

A l'image du fléau qui touche la population américaine, les chats et les chiens sont trop gros.
Depuis ces vingt dernières années, les animaux de compagnie sont en effet trop nourris au risque de mettre leur vie en danger, préviennent les vétérinaires.

Le principal responsable: les gâteries, explique Ernie Ward, vétérinaire en Caroline du Nord et fondateur de l'Association de prévention de l'obésité chez les animaux de compagnie (APOP). Il qualifie cette mauvaise habitude de "bombe calorique".     
"Nous confondons la nourriture et l'amour. Les chiens veulent davantage d'interaction et d'affection. Ils ne réclament pas de nourriture, mais de l'attention", souligne-t-il. 
L'erreur la plus flagrante semble être "la gâterie de culpabilité": des friandises pour chiens distribuées par certains quand les animaux restent seuls, avance Marion Nestle, nutritionniste, professeur à l'université de New York et auteur du livre "Bien nourrir son animal", co-écrit avec un spécialiste du sujet, Malden Nesheim.     

 
Les humains et les animaux luttent contre le surpoids pour les mêmes raisons: trop de calories et pas assez d'exercice physique, affirment les experts. Selon un sondage réalisé en 2009 par l'APOP, qui représente 400 cliniques et un millier de vétérinaires, 45% des chiens et 57% des chats reçus sont en surpoids ou obèses, c'est-à-dire 30% au-dessus du poids idéal.  
Depuis huit ans, le livre Guinness des records a même supprimé la catégorie de chien et de chat les plus gros à cause des risques pour la santé, note le porte-parole de l'éditeur Stuart Claxton.     
Autre signe de cette prise de conscience, il existe désormais de la nourriture de régime, des salles de sport, des émissions de gymnastique et même une émission de téléréalité sur le web, financée par une marque qui produit des aliments pour chien, sur le mode de l'émission pour humains "Le grand perdant".    


Un des candidats préférés de l'émission s'appelle Courtney, une femelle shih tzu de 8 ans. "Elle commençait à paraître faible et fatiguée tout le temps", raconte son maître, Michael Shaun Corby, de Los Angeles. Elle a débuté le programme à 8,6 kilos et a perdu 20% de son poids. "Courtney est redevenu une jeune fille, elle est heureuse, vraiment heureuse. Je n'avais pas réalisé qu'elle ne l'était pas avant de la voir mince", s'est-il réjoui.   
Mettre Courtney au régime a demandé la participation de tous: amis, famille, invités. "Cela m'a choqué d'apprendre qu'elle n'avait besoin que d'une moitié de bol de nourriture par jour. Je lui en donnais deux par repas!".  
Michael Shaun Corby avait d'ailleurs affiché des messages dans toute la maison interdisant de lui donner à manger. "Certains amis avaient l'habitude de lui glisser des chips ou de la pizza", observe-t-il.   
Les maîtres d'animaux de compagnie peuvent donner jusqu'à 25% de nourriture en trop par jour, constate Ernie Ward. "Ca paraît innocent. On les nourrit trop et on ne le sait même pas".


Mais pour les cas désespérés, il y existe un centre de régime à Los Angeles, où votre animal peut suivre des leçons de natation ou courir sur un tapis pour la modique somme de 25 dollars (20 euros) les 30 minutes. Avec un bénéfice "des deux côtés de la laisse", souligne Ernie Ward, les maîtres maigrissant aussi...

 

Source: http://www.pets-dating.com/index.php?RID=156&did=1961

 

Commenter cet article