Tel chien, tel maître?

Publié le par DIJON

ANIMAUX - Une exposition parisienne dévoile les photos de chiens de personnalités. L'occasion de vérifier si les maîtres ressemblent à leur animal, ou vice-versa…

Il y en a des noirs, des roux, des ridés. Certains ont des grandes oreilles, d’autres une imposante moustache. Ils constituent une galerie de portraits de la diversité de la France d’aujourd’hui. «Ils», ce sont des chiens, dont les photos sont exposées à partir de ce mardi au musée de la chasse et de la nature de Paris.

Et pas n’importe quels chiens, ceux-là ont pour maître des vedettes: Isabelle Adjani, Jean-Jacques Aillagon ou encore Françoise de Panafieu.

«L’idée, c’est de faire un portrait de la France contemporaine à travers les chiens» affirme l’agence Alambret, qui gère la communication autour de l’exposition, sobrement intitulée Leur chien.

Ce sont ainsi des bêtes de toute race, appartenant à des personnalités connues dans différents domaines - culture, politique, affaires  - qui ont été shootées par le photographe Antoine Schneck.

«On ne choisit jamais un chien au hasard»

Or selon Laurence Bruder-Sergent, comportementaliste canin et auteur de Mon chien, c’est quelqu’un de bien, «on ne choisit jamais un chien au hasard. Tout dépend de l’image qu’il renvoie et de ce que l’on projette sur lui. On cherche un chien qui nous ressemble.»

Le labrador est l’animal le plus apprécié par les personnalités. On pourra admirer au musée de la chasse les bouilles des animaux de Françoise de PanafieuRenaud Donnedieu de VabreValéry Giscard d’Estaing et Mazarine Pingeot – qui a opté pour la même race que son père.

«C’est un chien sociable, bonne pâte, qui est toujours content. Il a aussi une capacité très importante à stocker des informations, d’où l’image de chien intelligent», analyse Laurence Bruder-Sergent.

«On le choisit pour toutes ces qualités mais également parce qu’il représente le chien par excellence: il a des oreilles tombantes, il est joli. C’est une sorte de valorisation sociale que de posséder un labrador: c’est une façon de dire "regardez mon chien comme il est beau".»

Chien de canapé, chien pépère, chien à toiletter

Autre chien, autre personnalité: Patrick Sabatier possède un basset. «C’est un chien pépère, pas très sportif, décrit Laurence Bruder-Sergent. Il a "une gueule", donc  il ne plaît pas à tout le monde. Physiquement, il dégage un air triste à cause de ses yeux tombants.»

Isabelle Adjani a quant à elle jeté son dévolu sur un shihtzu. Un chien qui, selon la comportementaliste, «possède une caractéristique particulière: il a doit nécessairement être coiffé, toiletté. C’est un chien de sac à main, qu’on peut transporter partout, une sorte d’accessoire.»

Enfin, l’ancien ministre de la culture Jean-Jacques Aillagon est propriétaire d’un cavalier king-charles, «un chien tout doux, qui ressemble à une poupée qu’on a envie de cajoler, explique Laurence Bruder-Sergent. C’est un chien de canapé. Généralement, on le choisit parce qu’on se dit qu’il n’y aura pas besoin de lui faire faire du sport.»

Enora Ollivier

source : http://www.20minutes.fr/article/397640/Culture-Tel-chien-tel-maitre.php 

Commenter cet article